Active la bénédiction de Dieu dans ta vie : par ta semence

Orateur : Prophète Emmanuel ADANKON

Dans les messages précédents, nous avons montré que la bénédiction est un fait divin, et celui qui y aspire doit l’activer en faisant non seulement confiance à l’Éternel DIEU mais aussi en obéissant à ses instructions. Mais il ne suffit pas d’aspirer à la bénédiction, il faut encore la concevoir. La conception de la bénédiction consiste à avoir une vision claire et nette, une représentation mentale de la bénédiction. Ainsi, la manifestation de la bénédiction passe au préalable par sa conception.

Cependant, dans le processus d’activation de la bénédiction, en plus de l’étape de la conception, il y a celle de la semence.

Dans Genèse 1V27-30, DIEU n’a pas autorisé les animaux à manger les fruits portant de la semence car ces derniers vivent au jour le jour, pour leur survie et ne s’enrichissent pas. C’est pourquoi ils ne sèment pas et se contentent de manger de l’herbe verte ne portant pas de semence. A l’opposé, l’Homme fait à l’image et à la ressemblance de DIEU a reçu pour nourriture, toute plante portant semence et tout arbre dans lequel il y a un fruit d’arbre, portant semence ; car ce dernier est appelé à semer.

Le principe de la semence tient à cœur à DIEU au point où après le déluge, Il en a fait un principe incontournable et perpétuel « Genèse 8V22 ». Ce principe est immuable et applicable à tous : Il n’est pas lié à la foi ni au salut.

L’activation de la bénédiction par la semence passe par l’action de semer, laquelle consiste à répandre les grains sur terre afin de les faire produire et multiplier. Mais avant de semer, il faut disposer de la semence et DIEU est celui qui procure la semence au semeur au moyen de l’activité qu’il exerce. C’est donc à juste titre que les écritures déclarent : « le précieux trésor de l’Homme est l’activité ». De plus, DIEU étant l’auteur de la bénédiction, ne bénit jamais la paresse et l’inactivité ; mais Il bénit toujours le travail.

Laisser un commentaire

*

captcha *